Le Centre-Droite au Conseil d'Etat

Les cinq idées-force du Centre droite vaudois :

  • améliorer la qualité de vie, notamment des familles,

  • favoriser les créations d'emploi,

  • garantir l'attractivité du Canton,

  • assurer l'efficience des institutions,

  • renforcer l'Etat de droit.

Soit trente-huit propositions concrètes couvrant les divers domaines de l'activité de l'Etat :

 
Famille
1.Inciter à la création de nouvelles crèches et renforcer l'offre de mamans de jour.
2.Harmoniser les horaires scolaires entre les divers degrés de la scolarité.

Formation

3.Affirmer la priorité du rôle formateur de l'école et pratiquer une pédagogie efficace permettant l'acquisition de connaissances et de savoir-faire.
4.Revaloriser la filière VSO en augmentant les exigences orientées vers les besoins du marché du travail (français, mathématiques et langues étrangères).
5.Renforcer la filière de l'apprentissage dual en soutenant davantage les entreprises formatrices.
6.Assurer une meilleure coordination et synergie entre les cantons romands pour les Hautes Ecoles spécialisées et universités.
7.Créer une Ecole cantonale de médecine en rapprochant la Faculté de biologie et de médecine et le CHUV.

Santé
8.Maîtriser les coûts de la santé (planification hospitalière, structures administratives à simplifier,...).
9.Favoriser l'aide à la personne en créant des structures intermédiaires entre l'aide à domicile et les EMS (microunités de logement).
10.Soutenir la prévention auprès des jeunes en matière d'abus de consommation d'alcools et d'usage de produits stupéfiants (viser prioritairement l'abstinence et s'opposer au financement de locaux d'injection).

Social
11.Lutter contre les effets de seuils des différents régimes (fiscaux, sociaux,...) par des mesures incitatives.
12.Encourager l'insertion en rapprochant les services sociaux du Service de l'emploi.
13.Faire preuve d'une grande rigueur dans l'attribution des aides (lutte contre les abus, même s'ils sont marginaux).

Villes et agglomérations
14.Assouplir les horaires d'ouverture des commerces.
15.Encourager le transfert modal (parkings d'échange, covoiturage...).
16.Introduire des conditions cadres favorisant la mixité du logement.

Territoire et mobilité
17.Eviter un développement anarchique du territoire en mettant en oeuvre le Plan directeur cantonal et favoriser un développement dynamique de toutes les régions du Canton.
18.Garantir la mise en place d'un réseau de transport en commun performant (métro M2, RER, troisième voie CFF entre Lausanne et Genève...).

Environnement et énergie
19.Soutenir les énergies renouvelables et indigènes (bioéthanol, bois, vent, soleil, hydraulique).
20.Encourager les particuliers à recourir à des comportements écologiquement responsables (notamment véhicules gaz ou hybrides, constructions aux standards Minergie).
21.Favoriser les entreprises qui prennent des mesures particulières visant à préserver l'environnement.

Migration
22.Appliquer strictement les lois, ordonnances et directives fédérales sur l'asile et le séjour des étrangers.
23.Favoriser une politique d'intégration des personnes bénéficiant d'une autorisation de séjour pour éviter tensions et préjugés.

Sécurité

24.Renforcer la chaîne sécuritaire et pénale.
25.Créer une police secours qui travaille sur l'ensemble du territoire cantonal de manière identique et coordonnée.
26.Organiser une police de proximité en phase avec les autorités locales et coordonnée avec le canton.
27.Harmoniser la formation de base et la formation continue ainsi que les techniques d'intervention afin d'atteindre un statut unifié du policier.

Economie
28.Valoriser davantage les pôles de développement.
29.Soutenir l'agriculture en améliorant les conditions cadres et faciliter les procédures nécessaires à l'évolution des moyens de production.
30.Favoriser les transferts de savoirs et de technologies des hautes écoles vers les entreprises.

Fiscalité
31.Refuser toute hausse des impôts directs.
32.Abaisser la fiscalité des familles et des entreprises sur la base des réformes fédérales en cours.
33.Moderniser la perception fiscale.

Relations Canton-Communes
34.Renforcer le dialogue avec les communes en vue d'une répartition adéquate des flux financiers.
35.Octroyer des compétences nouvelles ou supplémentaires aux communes en fonction de leur capacité à les assumer (taille critique).

Gestion publique
36.Contenir l'accroissement des dépenses de l'Etat en deçà de l'évolution du PIB cantonal.
37.Poursuivre le désendettement du Canton.
38.Simplifier et moderniser les procédures et règlements administratifs.